Expo 2014 – Louis Félicien Tourasse – 1863~1937 –

Félicien Tourasse

Louis  Félicien Tourasse fut une figure emblématique du Pègue . Curé pendant près de 42 ans, il fut l’ami de tous, proche à la fois des membres de sa  paroisse,  des artistes et des savants de la région.

Félicien Tourasse est né à Dieulefit en 1863 d’un père agriculteur. Cet enfant du pays se tourne très tôt vers la prêtrise,  tout comme son frère aîné Simon, grâce à l’influence de son oncle, lui même curé.  Félicien est ainsi ordonné en 1887 et il est nommé curé du Pègue le 10 octobre 1894. A  partir de ce moment, le curé loge à la cure. Humble et sympathique, le bon curé est aimé de tous, notamment des anticléricaux. Il soigne en effet les âmes par son  travail, mais aussi les corps. En effet, le curé aime la médecine , la botanique et  cultive des plante  médicinales, entre autres occupations. Le curé Tourasse est un érudit , ami d’artistes et de lettres.

Admiratif des inventions modernes, il  s’intéresse à tout, de la musique à l ’ astronomie , en passant par la physique . Il est également photographe et la plupart de ses clichés nous sont restés , témoignages exceptionnel sur le village du Pègue en ce début de XXe siècle. Il  collectionne même les antiquités que l’on retrouve dans les champs du Pègue, comme  des monnaies ou des hachettes de pierre.

Le bon curé a la réputation d’être un homme plein d’humour et généreux envers les plus pauvres. Ainsi, il laisse  toujours sa porte ouverte, en toutes circonstances . Il participe également financièrement à la restauration de l’église,  malgré ses faibles revenus.

Cependant, Félicien Tourasse tombe malade ce qui l’oblige de prendre une retraite sur place en 1936. Il décède en 1937, à l’âge de 73 ans . Lors de son  enterrement, une foule nombreuse vient se recueillir afin de rendre un dernier hommage à cet homme dévoué tout entier au bien-être de ses paroissiens. Il repose depuis lors auprès de son frère,  dans le cimetière du Pègue au pied du chevet de la chapelle Sainte Anne . La mémoire du curé ne s’est cependant pas éteinte avec lui puisque son nom a été donné à « l’espace Félicien Tourasse », espace récréatif public en 1998. Cet hommage témoigne de la   profonde affection qui liait ce curé exceptionnel à la population du village au – delà de toute croyance.

Publicités